La chimie régionale : portrait

Economie et statistiques

L’industrie chimique en Picardie Champagne-Ardenne : une filière compétitive, innovante et attractive

Une filière économique dynamique

En Picardie Champagne-Ardenne, la chimie participe au dynamisme économique des 2 régions et constitue une filière prioritaire et stratégique, identifiée comme telle par les pouvoirs publics. 

Industrie performante et innovante, la chimie rassemble en Picardie Champagne-Ardenne plus de 200 entreprises pour près de 14 600 salariés. Elle contribue au développement économique et industriel de la région et joue un rôle moteur en matière d’innovation et de croissance durable.

Riche de nombreux groupes internationaux et d’un tissu de PME/ETI diversifié, l’industrie chimique est un des premiers employeurs industriels des 2 territoires et le premier secteur exportateur de la région Picardie.

Si les entreprises de la chimie sont présentes sur tous les bassins d’emploi de la région, elles se concentrent plus particulièrement sur la vallée de l’Oise. L’industrie chimique picarde est également fortement exportatrice.

 

Des activités variées

Chimie minérale, chimie organique, parachimie, éco-activités… les industriels de la chimie des régions Picardie et Champagne-Ardenne regroupent des activités diversifiées avec un positionnement fort sur les produits à forte valeur ajoutée ou de grande consommation. Des perspectives nouvelles s’offrent à la chimie traditionnelle et doivent permettre de la positionner comme une réponse aux enjeux de développement durable (économie circulaire, chimie du végétal, chimie et énergie, …)

Les produits issus des entreprises de chimie des 2 territoires sont destinés en grande partie aux secteurs avals tels que l’agriculture, l’automobile, la plasturgie, la santé…

Les activités prédominantes sont la formulation, le conditionnement des savons, parfums et produits d’entretien et la fabrication des peintures, colles et vernis

Des atouts

L’industrie chimique territoriale bénéficie également d’atouts non négligeables pour son développement :

  • un positionnement géographique stratégique, au carrefour de l’Europe,
  • un réseau d’infrastructures conséquent (capacités logistiques et infrastructures multiples : fluvial, multimodal, ferroviaire…),
  • 4 pôles de compétitivité à vocation mondiale en lien avec la dynamique « chimie et matériaux » : IAR (Agro-Ressources), I-Trans (Transport), UP’TEX (Textile),  Materalia (Matériaux),
  • des universités, écoles d’ingénieurs, centres techniques ou de transfert tournés vers le monde de l’industrie et partenaires de l’industrie chimique,
  • un important gisement de biomasse/ potentiel important de matières végétales.

 

La chimie verte : opportunité de développement pour l’industrie chimique territoriale

En Picardie Champagne-Ardenne, un véritable système local d’innovation émerge autour de la chimie durable :

  • les industriels de la chimie et de l’agro-industrie,
  • le Pôle de compétitivité Industries et Agro-Ressources,
  • l’Institut d’Excellence PIVERT,
  • les plateformes d’innovation BRI et IMPROVE,
  • l’institut français dédié au stockage de l’énergie RS2E(réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie)
  • les nombreux acteurs formation, universitaires et R&D, publics et privés, (ARD, ESCOM, La Salle Beauvais, UTC, laboratoires de l’Université de Picardie Jules Verne ou de l’Université Reims Champagne-Ardenne, Unités Mixtes de Recherche du CNRS, les centres techniques ou centres de recherche…)

Ces partenariats ouvrent des perspectives encourageantes de développement, en terme d’emplois (de nouveaux métiers émergent), de commerce extérieur et donc de renforcement de la compétitivité des activités chimiques du territoire.

Facebook